Comment refaire l’isolation de sa maison ?

L’amélioration du bâti est une opération bien différente d’une réparation ou d’un ravalement de façade. Dans le cas présent, on parle de travaux permettant de valoriser le bâtiment et de vous apporter un maximum de confort au quotidien.

La plupart du temps, les travaux d’amélioration du bâti concernent soit les normes électriques de la maison soit l’isolation thermique et acoustique. Il s’agit d’optimiser le rendement énergétique de votre domicile, et de minimiser les bruits extérieurs grâce à l’application d’un double-vitrage ou d’un isolant à base de laine semi-rigide par exemple. Vous souhaitez refaire l’isolation de votre maison et vous vous demandez par quoi commencer ? Au travers de cette publication, nous abordons un certain nombre de questionnements en rapport avec l’isolation thermique et acoustique de votre logement.

Faire un état des lieux de sa maison avant toute chose

Avant de commencer à parler d’isolation, il convient d’avancer quelques chiffres. En effet, les propriétaires n’ont pas toujours conscience de l’importance des déperditions d’énergie de leur logement, ni de leurs obligations en matière d’isolation thermique par ailleurs. On estime ainsi que le parc résidentiel français est à l’origine de 30% de la consommation d’énergie. Certains postes énergétiques en particulier sont responsables de cette situation, comme la production d’eau chaude, le chauffage, la ventilation mais aussi l’isolation thermique ! Ainsi, le chauffage et l’eau chaude constituent près de 80% de la consommation d’énergie du foyer. Voilà pour un premier constat.

Ensuite, la plupart des propriétaires méconnaissent gravement leurs devoirs en matière de rénovation thermique et d’isolation des logements. Ils seraient près d’1/4 à ne pas connaître la loi relative à ces sujets. Une situation qui peut avoir des répercussions, notamment dans le cadre d’une location. 1 locataire sur 10 déclare ainsi avoir réalisé des travaux d’économie d’énergie liés à problématiques de chauffage. Ceci alors même que la rénovation du logement est une tâche qui incombe au propriétaire à l’origine !

Pour résumer : être propriétaire, c’est avoir des obligations et veiller constamment au bon entretien de votre logement. Vous avez donc tout intérêt à effectuer les travaux nécessaires à l’amélioration énergétique de votre habitation. Pour ce faire, on peut procéder à un état des lieux qui s’apparente quasiment à un audit des performances énergétiques de votre logement. Pour commencer, vous pouvez réaliser quelques constats simples de votre côté, en analysant par exemple l’évolution de vos factures de chauffage. De cette façon, vous pouvez estimer le potentiel économique de faire réaliser une isolation.

Mais vous pouvez aussi réaliser un diagnostic de performance énergétique – ou DPE. Cette opération doit être prise en charge obligatoirement par un professionnel certifié, et renseigne utilement sur la performance énergétique de votre logement en évaluant sa consommation d’énergie et son impact en termes d’émission de gaz à effet de serre.

Contactez une entreprise professionnelle

Nous venons d’évoquer précédemment l’opportunité de réaliser un diagnostic de performance énergétique. Cette étape comme beaucoup d’autres doivent être réalisées par un professionnel certifié de l’isolation comme Techni Murs. La raison en est simple : le résultat qui émane de cette étude doit impérativement figurer dans l’annonce de vente ou de location de votre bien. Le DPE devient donc automatiquement un gage de qualité de votre bien, en termes d’isolation thermique et acoustique.

Si vous souhaitez obtenir des résultats très précis (et si votre habitation est réputée ancienne par exemple), n’hésitez pas à vous rapprocher des services d’un bureau d’études. De cette façon, un audit sera effectué en tant compte d’un certain nombre de critères – importance de la surface à isoler, nombre de surfaces vitrées, orientation du bâtiment, ponts thermiques, etc..

Se tenir au courant des règles relatives à la consommation d’énergie

La consommation d’énergie est soumise à des règles de plus en plus drastiques. En cause : le réchauffement climatique et la nécessité de trouver de nouvelles manières de préserver l’environnement sur le long terme. La loi de transition énergétique, publiée le 18 août 2015, s’inscrit dans un travail de plusieurs années de l’Etat français pour fixer les conditions d’un nouveau modèle énergétique plus respectueux.

Parmi les grands principes de cette loi, on retrouve par exemple la nécessité de résoudre les problèmes liés à la rénovation énergétique des bâtiments. L’objectif est tout autant de trouver des solutions durables pour préserver l’environnement, mais aussi développer de nouveaux débouchés pour la filière du bâtiment. Ainsi, lorsque vous faites appel à une entreprise en bâtiment certifiée respectueuse de l’environnement, vous faites également un geste pour l’environnement en même temps que vous vous conformez à la réglementation de votre côté.

Faire établir un diagnostic thermique

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer précédemment l’utilité d’un diagnostic de performance énergétique, ou « diagnostic thermique ». Il est utile de rappeler que le diagnostic n’est pas un gadget pour vous donner bonne conscience, ou un argument marketing sans conséquence. Le diagnostic thermique doit être considéré comme un élément essentiel de votre stratégie d’amélioration énergétique. Il vous servira en outre d’indicateur fiable lorsque vous vous apprêterez à vendre ou à louer votre bien. Notez en revanche que le résultat du diagnostic est valable durant une dizaine d’années. Passé ce cap, vous aurez besoin d’en réaliser un nouveau.

Choisir le type et l’épaisseur de l’isolant

Lorsque vous réalisez l’isolation thermique de votre habitation, votre professionnel utilise un certain nombre de matériaux certifiés, comme de l’isolant. Au rayon des isolants naturels, on trouve la laine de chanvre qui se révèle être un excellent isolant thermique, en plus d’être un matériau écologique. Qui plus est, la laine de chanvre est particulièrement résistante à l’humidité et aux agressions du feu.

Dans la catégorie des isolants minéraux, on retrouve la laine de verre. Sans doute l’un des matériaux les moins chers du marché, c’est aussi le plus répandu. Totalement perméable à la vapeur d’eau, la laine de verre dispose d’un haut pouvoir isolant – à titre de comparaison, 1 cm de ce matériau peut être comparé à un mur de pierre de 70 cm ! Les isolants synthétiques disposent quant à eux de propriétés thermiques réputées, mais il semblerait que leur résistance acoustique et thermique soit plus faible.

Si vous êtes propriétaire et / ou que vous souhaitez louer, vous avez maintenant un aperçu plus grand de vos obligations. L’isolation thermique et acoustique permet non seulement de valoriser votre bien immobilier, mais vous offre également une garantie supplémentaire et l’assurance que votre bien est conforme aux dernières réglementations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *